assurer la maintenance de son drone

Comment assurer la maintenance de son drone ?

La plupart des drones sur le marché en 2020 sont conçus pour fonctionner avec un minimum d’entretien. Malgré cela, il est toujours conseillé d’adopter une certaine routine de maintenance pour garder le bon fonctionnement de son appareil. Cette démarche permet d’éviter d’éventuels accidents que l’on peut facilement détecter.

Procéder à la vérification de l’état général du drone

Afin de garder son drone dans un état impeccable, l’idéal est de vérifier systématiquement tout son mode de fonctionnement avant chaque utilisation. Pour cela, il est conseillé de commencer par s’assurer que toutes les vis soient bien serrées et en place, notamment au niveau de sa motorisation.

Au cours de cette première étape, on doit revisser très délicatement et il ne faut pas forcer parce que le plastique des carénages est fragile. Ensuite, il est également important d’effectuer une vérification générale de l’appareil : son système de commande, sa caméra embarquée, ses hélices, son système radio ainsi que ses batteries.

L’intérêt d’entretenir les batteries

Les batteries constituent l’un des éléments principaux garantissant le fonctionnement d’un drone. Si l’une d’entre elles est endommagée ou se déforme, il est recommandé de la remplacer tout de suite. Cela étant dit, il faut toujours prévoir une batterie de rechange en cas d’incident. L’état des broches de la batterie doit être aussi vérifié. Pour les nettoyer, l’utilisation d’une gomme ou quelque chose de doux est de mise.

Les connecteurs d’alimentation font aussi partie des éléments à vérifier en cas de panne d’allumage, sans oublier les broches de contact dans le compartiment batterie. Enfin, les électrodes de la batterie nécessitent également un entretien régulier pour qu’elle puisse perdurer avec le temps.

Les hélices, plus qu’un simple accessoire

Pour qu’un drone puisse voler correctement, leurs hélices doivent être impeccables. Avant chaque vol, ces éléments nécessitent une vérification à part entière, qu’elles ne présentent pas d’accroches ni de pets. Ces derniers peuvent créer des problèmes s’ils ne sont pas vérifiés au préalable.

Pour les vérifier, l’idéal est de lancer le drone à environ 1m50 et d’observer tous les mouvements de chaque hélice en rotation tout en écoutant le bruit du moteur. En cas de doute, on doit le ramener immédiatement et procéder à une inspection plus approfondie.